questions réponses La boite a merveilles : chapitre1

questions réponses La boite a merveilles : chapitre1

questions réponses La boite a merveilles : chapitre1


مرحبا بجميع تلاميذ و تلميذات السنة الاولى باك،في هذه السلسلة questions/réposese ، سنقوم بطرح مجموعة من الاسئلة مع الحلول تهم رواية boite a merveilles، و البداية ستكون مع الفصل الاول من الرواية:



Pourquoi le narrateur ne dort-il pas ?


Ø Le narrateur de dort pas parce qu’il est écrasé par le poids de sa solitude. Il dit : « Le soir, quand tous dorment, (…) moi, je ne dors pas. »



Pour quelle raison le narrateur veut-il attraper un moineau ? Justifiez votre réponse.



Ø Le narrateur veut attraper un moineau pour en faire un ami car il était solitaire: « Il veut en faire son compagnon. »




Qu’est-ce qui montre que le narrateur va faire un retour en arrière ?

Ø Ce qui montre que le narrateur va faire un retour en arrière est la phrase : « ma solitude en date pas d’hier ».




« Ma solitude ne date pas d’hier. » Cela veut dire quoi ?
Ø Cela veut dire ma solitude date d’aujourd’hui.






Pourquoi le narrateur veut-il entamer l’écriture de son roman autobiographie ?

Ø Le narrateur veut entamer l’écriture de son autobiographie afin d’égayer et comprendre la raison de sa solitude « Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort. » Une mémoire tenace ou le problème de la vérité ou le pacte autobiographique.





Le narrateur est-il sûr de la véracité (authenticité) des événements qu’il raconte ?
Justifiez votre réponse.

Ø Oui, le narrateur est sûr de la véracité (authenticité) des événements qu’il raconte car il dit : « Ma mémoire était une cire fraîche et le moindre événement s’y gravait en images ineffaçables. »


A quoi le narrateur assimile-t-il sa mémoire à l’âge de six ans ?

Ø Il l’assimile à un album qui l’aide à meubler sa solitude d’adulte.




Qu’est-ce qui distinguait le narrateur des autres enfants de six ans ?

Ø Les enfants âgés de six ans cherchaient à imiter alors que le narrateur voulait connaître.




Relevez dans le paragraphe « je crois n’avoir…un certain trouble » le va et vient entre les sentiments de l’auteur enfant et les sentiments de l’auteur adulte ?

Ø L’auteur adulte analyse sa répulsion et la traduit par l’adverbe « depuis ». Ce sentiment trouve ses racines dans l’enfance où le malaise était vague.



Relevez le champ lexical du malaise du narrateur dans le bain maure ?
Ø Le champ lexical du malaise : je restai tout bête, je me sentais plus seul que jamais, j’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien l’Enfer. Dans les salles chaudes, l’atmosphère de vapeur, les personnages de cauchemar qui s’y agitaient, la température, finirent par m’anéantir, je m’assis dans un coin, tremblant de fièvre et de peur.




Est-ce que l’auteur était fréquemment soumis à l’éprouve du bain ?

Ø Non, l’auteur n’était pas fréquemment soumis à l’épreuve de bain maure parce que sa mère ne voulait point s’embarrasser d’un enfant empoté et maladroit comme lui.




A quoi se livrait l’auteur quand sa mère le portait au bain maure ?

Ø L’auteur se livrait à ses fantaisies en jouant dans le derb ou en inventoriant les trésors de sa boîte à merveilles.



Quelles sont les fonctions du bain ?

Ø Le bain servait à se purifier et à colporter les potins et les commérages.


Montrez comment la mère du narrateur a tendance à la dramatisation.

Ø La mère du narrateur avait tendance à la dramatisation parce qu’elle passait du rire le matin aux pleurs le soir et ne manquait pas de donner au moindre incident les proportions d’une véritables catastrophe.




Relevez le rituel de la lessive chez la mère du narrateur.


Le jour

Activités du jour

Activités de la nuit


Lundi, jour de lessive

Occupation du patio

Encombrement du patio avec des jauges de bois, des bidons qui servaient de lessiveuses, des seaux pour le rinçage et des paquets de linge sale.

La soirée était consacrée au pliage des vêtements et parfois au raccommodage




Est-ce que le mari croit en l’innocence de sa femme ? Justifiez à partir du texte.

Ø Non, le marine croit pas en l’innocence de sa femme comme en témoigne sa réplique : » avec qui t’es-tu encore disputé ? » L’adverbe « encore » met l’accent sur la fréquence des disputes provoquées par sa femme.




Pourquoi le narrateur s’évanouit-il ?

Ø Le narrateur s’évanouit parce qu’il n’en pouvait plus de bruit occasionné par la reprise de la dispute entre sa mère et Rahma.




Quelle est l’instance qui raconte dans le texte ? Donnez sa valeur et montrez sa relation avec le genre du roman.

Ø L’instance qui raconte dans le texte est le « je ». Le « je » réfère à l’auteur-narrateur-personnage, qui valide le genre auquel le genre auquel appartient le roman à savoir l’autobiographie.

google-playkhamsatmostaqltradent